samedi 25 février 2017

L'injustice

Je me demande (pour vrai) ce que ça peut bien avoir apporté aux monstres d'avoir détruit ma vie, je comprends pas l'intérêt de choisir d'être un monstre... Sans farce, ça leur donne quoi ???

Bref, c'est ça le plus dur, savoir que des gens ont choisit, délibérément de détruire ma vie... sans aucun état d'âme !  Sans aucun remord, sans aucune empathie...

Je ne comprends pas...  Ça fait mal...

toute l'angoisse que ça me fait vivre, il n'y a pas de mot pour décrire !

dimanche 19 février 2017

Choc

Mon poste a été aboli...

Après 21 ans de bons et loyaux services, alors que mon travail était pratiquement toute ma vie...

Cela amène bien des émotions et on ne peut s'empêcher de se dire des choses comme : moi, à la veille de mourir, je pourrai me dire que j'ai jamais fait de mal à personne, mais on ne peut pas en dire autant des personnes qui ont détruit ma vie...

C'est bête, car je sais très bien que ces monstres, ils s'en câlissent...   Ça ne doit pas les empêcher de dormir d'avoir bousillé complètement ma vie...

Ils ont fait un power trip et se content sans doute des mensonges à la Trump pour se justifier à leurs propres yeux... et ils dorment bien, même s'ils ont agis de façon absolument dégueulasse...

C'est ça qui est difficile, c'est que le mal qu'ils ont fait, ils s'en foutent, c'est immoral, mais il n'y a rien à faire...

Je ne peux que survivre et je suis  perdante à tout coup et qu'il n'y a aucune possibilité que je m'en tire mieux ou l'équivalent... C'est sûr que je subis de graves pertes... Si je réussi à trouver un emploi par ici, il sera pas dans mon domaine et sera probablement mal payé, si je trouve dans mon domaine, je devrai déménager et perdre ma maison et perdre ma vie sociale ici et tout le reste...  Bref, je suis perdante de façon certaine...

De plus, les monstres qui m'ont fait ça ne seront jamais punis... C'est moralement un crime, mais il n'est pas reconnu par la société...

Bref, mon avenir est caput... Je rêvais de voyage, je ne peux plus... Je rêvais de m'occuper d'un projet pour lequel j'ai fait tout le travail pour obtenir la subvention, j'en profiterai pas... C'est tellement injuste...

Bref, il y a six ans, j'ai perdu l'homme que j'aimais, de façon brutale et marquante... Je n'ai toujours pas trouvé d'amoureux... et là, à dix ans de la retraite, je me retrouve devant rien !

Bref, je n'ai plus rien...  Je me bas chaque jour contre des idées suicidaires...  C'est des gros rejets que j'ai subi, ça détruit...

Je voulais juste sentir que mon travail était apprécié... J'ai toujours fait de mon mieux, chaque jour...

Mais jamais, je n'ai eu de marque d'appréciation, ou si peu, c'est difficile...

On ne peut s'empêcher de se poser toutes sortes de questions, qu'est-ce que j'ai bien pu faire pour qu'ils me détestent à ce point qu'ils en viennent à choisir de détruire ma vie...  Pourtant, en mon âme et conscience, je sais bien que je n'ai absolument rien à me reprocher...

J'ai envoyé 23 cv, reçu un seul appel pour une entrevue, obtenu l'emploi, mais obligée de le laisser passer, parce que ça comporte une grosse proportion de travail debout et travailler debout me cause de graves douleurs au dos... Je ne serais pas capable d'y arriver, c'est déchirant, mais je n'ai pas la capacité qu'il faudrait...

Je me retrouve donc encore devant rien...  Je fais de mon mieux, une journée à la fois pour pas trop perdre le moral, même si je me sens jugée par ceux qui ne comprennent pas que je souffre trop de travailler debout...

J'ai tellement braillé... et en même temps, je fais tellement tout ce que je peux...

Après ça, il faudrait que j'ai confiance dans la vie ????  Je vois pas comment...  Chaque fois que je vivais un peu de bonheur, on me l'a arraché...

Pourtant, chaque fois, j'ai relevé mes manches et fait tout ce que je pouvais... Je ne vois pas d'indices que ça va enfin aller mieux pour moi...  Je ressens beaucoup d'angoisse, je n'en parle pas... Les gens ne veulent pas en entendre parler... Alors, je me ferme... J'endure... Je fais de mon mieux, je fais ce que je dois faire... et j'espère !   Du fond de mon coeur, j'espère...  J'espère qu'un jour ma vie ira mieux... que je trouverai un travail, un travail où je serai vraiment appréciée... Misère que j'aimerais ça...  Est-ce qu'un jour, je trouverai un amoureux ???  Un homme qui m'aimerait et que j'aimerais aussi (bref, une relation réciproque) ???  Ça fait 6 ans et demie que je suis seule, alors bof... Surtout que personne ne s'Intéresse à une femme en recherche d'emploi... Alors, il me reste quoi ????  Pas grand chose...  Ma fille va bien et un peu d'espoir...  Mais des fois, je me demande vraiment si un jour ça sera enfin mon tour...






samedi 3 décembre 2016

Hiver !

Je suis actuellement en période de chômage... Faisant contre mauvaise fortune bon coeur, j'essaie de rentabiliser ce congé forcé en faisant plein de choses que j'ai pas le temps de faire habituellement... Je croule sous la liste des projets !

J'ai commencé à repeindre ma salle de bain, ouf, je savais pas dans quoi je m'embarquais... Ça a commencé par me coûter une fortune, j'ai engagé mon ex-mari pour qu'il répare des craques et tire les joints... et il m'a chargé le gros prix évidemment... fidèle à lui-même, par contre, il a pas dit de gros mots, grosse amélioration par rapport à une autre époque !   Trève de plaisanterie, j'ai fait une partie de la peinture, mais ce fut très dur physiquement et très long, je suis un peu découragée...  Je sens que ça va être long, j'espère réussir à finir avant Noël, mais j'en suis pas sûre... 

Je veux aussi préparer un projet de voyage, apprendre l'espagnol...  Je suis pas très avancée !  Je veux aussi faire du grand ménage, pour ça, j'ai acheté deux étagère et une bibliothèque, elle sont montées et prête à recevoir les trucs, c'est déjà même commencé...  Et je voudrais faire un peu d'artisanat...

Bref, je sens que je n'aurai pas le temps de m'ennuyer... même si je trouve pas évident de ne pas voir grand monde... Ah, j'oubliais, je fais de l'aquaforme 3 fois par semaine...  Bref, malgré ma solitude, le temps passe très vite !  Et je vais aussi au cinéma de temps en temps...  Voilà où en est ma vie en ce moment...

dimanche 18 septembre 2016

oiseaux et fleurs






Qu'est-ce qui se passe ?

Je ne sais pas pourquoi, mais les hommes qui nous abordent dans les sites de rencontres, ouf, ça se détériore et pas juste un peu...  Trop d'entre eux considèrent les femmes comme des putes gratuites... Ils manquent du savoir vivre le plus élémentaire... C'est carrément déprimant...  Il y a plusieurs années, c'était pas aussi pire... Tandis que là, vraiment, j'ai jamais eu autant affaire à des plouks !!!

Sans farce, c'est dur sur le moral... Ma fille est partie pour de bon, après un été en voyage à Hawaï, elle se débrouille comme une pro dans sa nouvelle vie à Montréal, dans un bel appartement super bien situé, à côté de l'université !

Je trouve ça pas évident la solitude à plein temps...  mais bon, pas le choix, je m'en accommode, vive la télé... Là, j'ai mal aux dents, besoin d'un traitement de canal, mais r-v seulement dans deux semaines, c'est bien trop loin... J'espère qu'on me trouvera un trou plus rapidement que ça...

Je fais de mon mieux chaque jour, pour pas déprimer malgré plusieurs choses difficiles qui me tombent dessus !

Mon jardin m'a donné de la bonne laitue, des fèves délicieuses et de bonnes tomates, mais pas beaucoup... Il me reste les carottes à cueillir, je termine celles que j'avais achetées et je vais goûter celles de mon jardin !

samedi 4 juin 2016

Mon oisillon a quitté le nid

Voilà un peu plus d'une semaine, ma belle grande fille de 18 ans a quitté le nid familial...  Elle est partie à l'aventure à Banff avec son chum dans l'espoir d'y trouver un emploi pour l'été et y faire de la randonnée dans les belles montagnes.  Pour l'instant, elle n'a pas trouvé d'emploi, mais parcourt les belles montagnes...  Elle reviendra quelques jours au mois d'août afin de préparera son vrai déménagement pour Montréal ou elle étudiera à l'UDM, on espère dans son premier choix, elle est sur la liste d'attente... Alors on croise les doigts !

Je me suis tenue très occupée afin de pas sentir le vide trop fort... et pour le moment, ça va... mais c'est sûr que par moment, ça risque d'être difficile... Je suis encore seule après presque 6 ans et je ne vois pas d'indices que ça puisse changer... C'est triste quand même, je suis une femme gentille, intelligente, en bonne santé, bref, j'ai beaucoup à offrir, mais trouver un compagnon intéressant, ça semble pratiquement impossible...

Je m'offre des petites gâteries comme aller voir les petits pingouins (croisière dans l'archipel de Montmagny) voir un spectacle d'un imitateur de David Bowie, très belle soirée en bonne compagnie, bref, des petites choses comme ça quand ça adonne... Il faut bien se divertir un peu pour oublier la solitude...

Je me suis fait un petit jardin potager cette année, ça me manquait, je pense, j'ai acheté des cloisons en genre de plastique blanc, ma fille m'a aidée à enlever le gazon, on a rempli ça de terre de jardin que j'ai acheté ainsi que de mon compost que je fais depuis 15 ans et qui est enfin prêt,  j'ai semé des carottes, des fèves jaune, trois sortes de laitues et j'ai acheté cinq plants de tomates de sortes différentes que j'ai plantés dans des gros pots à fleurs, ils semblent se porter bien !  Je vais les voir tous les jours, je les regarde pousser, je vais me régaler lorsque mes légumes seront prêts...

lundi 9 novembre 2015

Vent de fraîcheur

Je n'ai pas voté libéral, mais jusqu'ici, j'avoue que notre nouveau gouvernement me plait !  Il a remis le questionnaire long du recensement, redonné le droit de parole aux scientifiques, raccroché les tableaux de nos artistes, redonné des sous à la culture !  Bref, tout cela fait un bien fou !  J'en pouvais plus de la noirceur Harper !  J'ai l'impression de pouvoir respirer à nouveau !  Ne plus continuellement avoir honte de nos dirigeant fait du bien !